Protocole Préelectoral à Montreuil

Le 23 décembre 2015

Notre organisation Syndicale Solidaires CRCP a signé le protocole préélectoral pour les élections des délégués du personnel de Montreuil. 

Trois organisations syndicales ont signé le protocole.

Ce protocole est à ce jour, soumis à la signature des autres Organisations Syndicales.

Communication très distinguée

Le 1er décembre 2015

Visite du DG le 20 novembre 2015, dans les services aux Batignolles. Le moins que l'on puisse dire... c'est que notre DG n'a pas utilisé les codes de bonne conduite en s'adressant  aux salariés qui font tourner cette entreprise. 

En effet, notre DG s'adressant aux salariés d'un service leur a dit: "attention au retard sur les dossiers, sinon je vais délocaliser à Madagascar... Alors il va falloir serrer les fesses". ces propos entendus par plusieurs témoins ont été ensuite démentis par le représentant de la direction en réunion DP. 

Jusqu'au bout, c'est la classe de la part de notre directeur général,

Nous avons la solution Mosieur le D.G...Embauchez des CDI !

 

Nous n'avons pas les mêmes valeurs.

Elections des DP à Montreuil

Le 1er décembre 2015


Une fois encore, la date des élections des délégués du personnel est repoussée... le DRH sous prétexte d'absence de signature propose la date du 15 mars 2015 pour le premier tour... 

La prochaine réunion de négociations est prévue le 18 décembre 2015 à Montreuil. 

Il y a plusieurs points de désaccord, il faut surtout noter  le 1er qui concerne le nombre de sièges et pour lequel la direction a saisi  la DIRECCTE. Puis un nouveau désaccord est survenu cette fois entre les OS et qui concerne la répartition des sièges entre les collèges. 

 

Ces deux points, vont faire à nouveau l'objet de discussions  le 18 décembre 2015 ainsi que la date des élections. A suivre...

Pages

Communiqué de l'Union syndicale Solidaires

Le 14 Novembre 2015           Solidarité et résistance

L'Union syndicale Solidaires exprime sa profonde tristesse et sa solidarité avec toutes les victimes des attentats qui ont secoué Paris et Saint Denis hier soir, avec leurs familles, leurs collègues, leurs ami-es.

 

Elle salue le courage de toutes les personnes, fonctionnaires, agents des services publics, membres de la sécurité civile qui sont intervenues et ont porté les secours.

 

Le mouvement syndical est un instrument de la démocratie et de la lutte collective pour une société d'égalité, de justice sociale et de paix. Notre combat contre tous les fascismes et pour la transformation sociale prend tout son sens après une telle horreur.

 

L'Union syndicale Solidaires participera à l'expression de la solidarité aux victimes. Elle reste attentive aux évolutions de la situation et fera front avec l'ensemble des mouvements sociaux pour résister au piège de la terreur mais aussi restera vigilante à toute restriction des libertés publiques dans un contexte national et international qui n'a fait que s'aggraver depuis les attentats de janvier.

 

Nous rejetons toute stigmatisation d'une partie de la population pour son origine ou sa religion, toute intolérance religieuse, et nous continuerons à combattre des attitudes ou des politiques de ce type dans les entreprises, les services et dans la société de manière générale.

 

Des vraies solutions pour la paix et la justice sociale sont nécessaires.

Réjouissances à Disney et au Futuroscope

Le 13 novembre 2015

Une fois n’est pas coutume, et nous n’avons aucun mal à comprendre pourquoi, la direction a beaucoup de mal à communiquer avec ses managers, précédemment "INVITES" à Disney et maintenant à Poitiers, … notamment sur leur obligation …ou non …de s’y rendre.

Dans un premier temps, les organisateurs n’auraient-ils pas dû demander, sous forme d’un questionnaire, si toutes les personnes concernées avaient l’intention de s’y rendre ?

Que nenni, c’est annoncé comme une obligation !

De plus, aucun CHSCT n’a été informé de ces séminaires et du fait que de nombreux salariés se déplaceraient sur deux fois deux jours, loin de leur lieu de travail ! …de surcroît, pendant et en dehors leur plage horaire !

Et après, la direction vous demandera QUOI,

…travailler pour la gloire ??!!

c’est déjà le cas, au vu de la réponse de la direction

« Aucune heure supplémentaire ne sera payée ».

Ca n’est rien de plus que du travail dissimulé !

Aujourd’hui, ce sont certains. Demain, à qui le tour ?

Malheureusement, beaucoup de manager ont le sentiment d’être "mis en valeur" puisqu’ils ont le "super privilège" d’être invités. Ceux-là acceptent avec le sourire, complètement convaincus… D’autres, par contre, se sentent obligés, et pour beaucoup, ne peuvent et ne veulent pas sacrifier leur temps de repos pour Klesia !!!

 

Manager, c’est pour mieux te croquer

que l’on t’invite dans des lieux féériques…

En contre-partie, tu devras faire en sorte

que ton service soit rentable !

Juste « retour sur investissement » !

L'unité n'aura pas tenue longtemps ! 

Le 14 Octobre 2015

 

Ce matin réunion exceptionnel du comité d'entreprise  avec pour point à l'ordre du jour: 

 

"Finalisation de l’information /consultation sur la restructuration de la FMP, le projet de transfert de l’ensemble des activités FMP (hors Tiers Payant) et ISP auprès de l’association de moyens Klesia et le regroupement géographique, à Batignolles et Charonne, des équipes Klesia, FMP et ISP."

 

Cet ordre du jour, permet le transfert des activités FMP vers AMK et le regroupement géographique des «équipes FMP ISP et AMK »

Pas l’intégration des salariés FMP au sein des effectifs Klesia ! 


Rappel: Une parie des effectifs FMP est déjà installées aux Batignolles.

 

L'employeur  a mis au vote l'intégration de l'activité et des salariés de la FMP contrairement au point prévu à l'ordre du jour (voir ci-dessus). Il a refusé  d'admettre son erreur, pour lui cela coule de source… Pour ses alliés aussi d’ailleurs (CFDTCGTCGC-CFE!

 

Nous ne pouvons que regretter, le manque de transparence de l’employeur dans ce dossier qui avait en plus le soutien sans faille de ses alliés, ils sont même allés encore plus loin…  En apportant leurs arguments qui se trouvaient être à peu de chose près, identiques de ceux de la direction Klesia , en répondant en plus aux questions et réflexions des autres organisations syndicales à la place du Calife !!! LOL !

 

L’employeur a réclamé ce matin à corps et à cri,  un vote favorable sur ce dossier! Et c’est bien ce qu’il a obtenu de la part de ses partenaires. CFDT, CGT, CGC-CFE qui ont voté Pour.

 

Les élus FO et Solidaires CRCP ont fait une déclaration en séance, afin d’expliquer leur refus de participer au vote, Solidaires CRCP tient l'employeur responsable de cette situation. (vous trouverez cette déclaration en page diffusion dans quelques jours).

 

A les entendre on croirait bien …que les partenaires sociaux (CFDTCGTCGC-CFE ) de notre direction Klesia seraient les seuls à se préoccuper du sort d’une partie des salariés de la FMP !!!  Et les autres ?

 

Mais pourquoi seulement une Partie des salariés FMP ? Et pourquoi refuser de nous transmettre avant la consultation des CHSCT et du C.E Klesia les Procès-verbaux des CHSCT et du Comité d’Entreprise de la FMP qui traitaient ce point ? Pourquoi alors que tous reconnaissent qu’il y a des incohérences dans ce dossier, ils obéissent au doigt et à l’œil de notre employeur  Klesia ?

 

L’avenir nous apportera les réponses !

      Bras de fer

     DRH /O.S...

 

Le 30 septembre 2015.

 

Les négociations du protocole préélectoral pour les élections des DP de Montreuil sont interrompues !!!

Les Organisations syndicales contestent le chiffre des effectifs annoncé par l’employeur, ce qui a pour conséquence la baisse du nombre de DP.   L'employeur impose 7 Titulaires et 7 suppléants !!!  Au lieu de 8 Titulaires et 8 Suppléants.

 

Notre DRH qui a pour obligation de convoquer les OS à la négociation du protocole préélectoral, a une notion de la négociation un peu particulière …

Puisque les négociations sont inexistantes…  

  

Etant donné,  que nous ne sommes pas d’accord avec notre employeur (toutes OS confondues), l’employeur doit saisir la DIRECCTE. Cela va prendre un peu de temps, ce que tout le monde regrette...  devant cette situation,

 

Certains Représentants   ne se sont pas privés pour critiquer le fait,  que nous  Solidaires avons  contesté les élections.

 

Dans le lot une représentante  qui a soutenu l'employeur au Tribunal, à méditer...

 

Quoi qu'ils en disent, rappelons ici,  que de nombreux (ses)  salariés (es)  n'ont pas participé aux élections professionnelles du mois d'avril, et en cela, ces questions ne devraient même pas se poser. 

 

Pour d'autres Organisations Syndicales, toujours le cul entre deux chaises, ils soutiennent mais pas complètement ...

 

Certes, l'employeur se joue de cette situation, à nous (toutes OS confondues) de ne pas tout accepter, ce qui malheureusement est le cas depuis les élections de novembre 2012. (lire les pages historiques 2012, 2013,2014). 

Jugement Batignolles

Le 18 septembre 2015

 

Contrairement à Montreuil la juge des Batignolles nous a débouté de notre demande d'annulation des élections sur Strato et Rezo.

 

Le jugement est a disposition des salariés, vous pouvez en faire la demande auprès de vos élus(es) Solidaires CRCP.

Le Mardi 9 septembre 2015

 

 Délégués(es) du personnel

sur Montreuil.

 

Nos élus(es) Solidaires  CRCP ont organisé le 8 septembre 2015 une A G (Réunion du personnel) sur le site de Montreuil. Ceci afin, d'informer les salariés sur la situation de ce site.

 Il n'y a plus de Délégués (es) du personnel sur ce site,

 

En effet,  le tribunal a rendu son jugement et a décidé d'annuler les élections du 2 et 16 avril 2015 (le rendu de ce jugement est à disposition de tous les salariés).

 

En amont,  les accords de prorogations des mandats des délégués (es) du personnel (signés au mois d'avril 2014)  ont été jugés eux-aussi nuls !!! (le rendu de ce jugement est à disposition de tous les salariés).

 

Nous avons estimé nécessaire de réunir les salariés du site de Montreuil , afin de les informer sur la situation.

 

Dans un premier temps, la direction a annulé à Montreuil la réunion mensuelle des délégués (es) du personnel  du 28 août 2015. N'ayant pas d'autres nouvelles de notre direction, nous avons demandé par courrier l'organisation de nouvelles élections.

 

La direction a enfin convoqué les organisations Syndicales à la négociation d'un protocole préélectoral le 24 septembre 2015, Elle souhaite comme d'habitude que cela  aille vite !!!  Elle espère un accord lors de la première réunion !!! 

 

Lire ci-dessous et page historique depuis avril 2014 .

Une fois n'est pas coutume, tous unis !

14 octobre 2015

Lors du Comité d'entreprise du 13 octobre 2015 à Montreuil, tous les élus (es), toutes organisations syndicales confondues, ont mandatées les CHSCT des sites de Lyon, Montreuil et Toulouse afin qu’ils réalisent une enquête sur les risques Psycho-sociaux au sein des services de l’ATEM.

Nous avons été saisis par les salariés de ces services qui ont reçus plusieurs mails de leur hiérarchie qui leur signifiaient:

 

-1) qu'aucun congés ne leur serait accordé au mois de janvier 2016 pour cause de «forte activité» !

- 2) pause déjeuner les responsables demandent aux salariés de décaler leur pause déjeuner ? Extrait du message adressé aux équipes : ... «Je vous demande pour la dernière fois d'être en ligne à 14h » ...

-3) Compétition entre les salariés et statistiques individuelles, la dernière lubie de notre employeur… Attribuer symboliquement un maillot jaune à celui ou celle qui aura « d’après leur méthode de calcul » réalisé le meilleurs rendement !

 

Extrait des messages adressés aux équipes :

 

- ...« cette période exige une production exemplaire »...

-... « derrière une statistique il y a surtout des clients et derrière un nombre d’appels il y a surtout le temps d’attente pour nos clients »…

- ... « Le Maillot jaune est attribué à ....... »

 

Notre DRH dit, soutenir ces pratiques dans le respect des accords de notre groupe de protection sociale  et du code du travail.

 

Ces méthodes de communications de la hiérarchie sont inacceptables, elles ne peuvent qu’engendrer des risques Psycho-sociaux, doit-ont leur rappeler que Klesia est un groupe de protection sociale !

 

Qui va s’occuper des salariés Klesia ?

Après la dégradation de nos conditions de travail 

 

Les comptes rendus de ces enquêtes devront être présentés au Comité  d'Entreprise.

Intégration FMP et Déménagement Charonne

Le Vendredi 9 octobre 2015

Ce matin,  se tenait la réunion extraordinaire du CHSCT de Rezo et la semaine dernière le CHSCT de Strato,  avec pour unique point à l'ordre du jour de ces deux CHSCT : " l'information/consultation sur l'intégration des salariés de la FMP et le déménagement des services prévoyances sur Charonne".   

Sur ce dossier l'employeur veut aller très très vite ... pour ne pas dire arracher aux membres du CHSCT leur avis !!!

 

Pourtant, nous sommes très loin d'avoir toutes les réponses à nos questions... De plus, le chantage exercé par l'employeur n'est pas acceptable:  "Si vous ne donnez pas d'avis, les salariés FMP risquent de se retrouver au CHÔMAGE".  Rappelons-ici que la FMP est intégré dans nos statuts Klesia  depuis la création de Klesia en juillet 2012  !!! Rappelons aussi que l'employeur avait omis d'informer  le Comité d'Entreprise sur ce sujet, sans oublier que le directeur général de la FMP et de Klesia ne font qu'un ! que le DRH  FMP et le DRH  Klesia ne font qu'un, que plusieurs salariés sont déjà dans les effectifs Klesia ou détachés, que depuis plusieurs mois, les postes à pouvoirs au sein de Klesia sont réservés en priorité aux salariés de la FMP.  Ils ne sont donc pas et ne seront pas au chômage ! 


Quelles sont les véritables raisons de ce chantage ? 

Nous sommes pour l'intégration de nos collègues de la FMP dans notre groupe,  cela va sans dire.... mais, au vu des réponses apportées  ce matin par l'employeur  en CHSCT Rezo ,  qui estime que nous avons eu suffisamment d'informations et que nous n'en n'aurons pas d'autres !   

Les élus FO et Solidaires ont-eux, estimés ne pas avoir suffisamment d'informations et ont votés une délibération afin que l'employeur ne mette pas  ce point à la consultation ce jour et qu'il nous apporte les informations complémentaires. (Pour ceux qui souhaitent prendre connaissance de la délibération, demandez  aux élus(es) FO et Solidaires ).

 

Cette délibération a été mise au vote: Pour: 4  FO et Solidaires -  Contre: 0 - Ne prend pas part au vote:  4 (CFDT et CGT) .

 

Suite à cette délibération,  l'employeur  a tout de même procédé au vote du point à l'ordre du jour "Intégration des salariés de la FMP et déménagement à Charonne" :   Pour: 1 (CFDT)- Contre: 0  - Abstention : 3 (CGT)  - Refus de vote: 4  ( 3 FO - 1 Solidaires ).

 

L'employeur,  a pu compter sur ses fidèles amis de la CFDT

             qui ont voté pour et  de la CGT qui eux se sont abstenus,                       ce qui revient au même !   

       Les larmes aux yeux,  les élus de la CFDT dissent pour se justifier :

" Il faut penser aux salariés de la FMP ...        Ah oui !


Nous aurions tant aimé  voir,  ces élus, se mobiliser avec autant d'ardeur  en appelant le personnel Klesia à défendre les augmentations de salaires, à défendre  nos collègues Klesia menacés... puis licenciés, à  défendre les avantages des ex D&O, 

                    afin qu'ils profitent à tous, etc...         

                   Hélas,  comme vous, nous avons observé...

                ils n'ont RIEN fait  ! Ou presque !   depuis la fusion,

                    

Le 30 mai 2015

Licenciement Chez Klesia

d'un salarié Handicapé !

Klesia, groupe de protection sociale, prône le "HANDICAP et DÉPENDANCE", à travers diverses campagnes et affichages, en citant la loi du 11 février 2005 « pour l’égalité des droits et des chances, la participation, la citoyenneté des personnes handicapées ». Elle précise : « que ce soit pour permettre à une personne en situation de handicap d’accéder à un poste ou pour maintenir dans l’emploi un salarié dont le handicap survient ou s’aggrave, des solutions individualisées et adaptées existent. Elles permettent de supprimer (ou au moins de réduire) les obstacles et de rendre l’emploi ‘accessible’ : aménagement de poste, aménagement de

l’outil de travail, adaptation de l’organisation du travail … »

 

Pour notre direction cela s’est résumé à mettre l’un de nos collègues dans un ‘placard’ pendant plusieurs mois, le mettant en situation de stress important, pour le pousser à craquer et le licencier  !  Sa hiérarchie est  responsable de cette situation !

 

Des responsables, amis de bac à sable de notre DG qui se permettent  tout , dans l'irrespect total des salariés et de leurs droits !!!

 

Avons-nous d'autres collègues Klesia dans cette situation ?  Ils doivent se rapprocher des syndicats qui se mobilisent pour les salariés, avant que leur situation ne  se dégrade.

 

Malheureusement, deux syndicats CFDT et CGT Klesia n'ont pas souhaité mener la bataille avec nous, pour défendre notre collègue,

 

un silence... révélateur !

 

     Inacceptable, pour un groupe de protection sociale.

 

Dans sa quête à la labellisation, notre direction Klesia évacue toute humanité et bafoue les droits individuels des salariés Klesia  !

 

Les élus  Solidaires CRCP refusent de laisser nos collègues menacés de licenciement, seul face à notre employeur !  

Convocation chez Mickey

Le jeudi 10 septembre 2015

 

Suite à l'enquête BVA réalisée au sein de notre entreprise Klesia en décembre 2014 et qui n'a pas apporté les résultats escomptés à notre direction… Ils ont élaborés  un nouveau projet a vu le jour ″ Grand angle ″ .

 

Dans sa vision grand angle, notre DG souhaite  avoir des managers impliqués dans la mise en vie de la stratégie Klesia

Pour lui filer un coup main… il fait appel à Mickey !

 

Les encadrants sont donc convoqués le 24 et 25 septembre 2015 chez Mickey en compagnie de Minnie et Picsou où, des ateliers de travail seront organisés.

 

Une petite fête en soirée est prévue et des chambres individuelles sont réservées et prises en charge par Klesia pour environ 400 personnes. Quel coût pour l’entreprise ?

Petit bémol tout de même… Les salariés concernés devront avoir de bonnes raisons pour ne pas se rendre à ce séminaire ! 

 

Comme-ci, tous les salariés avaient un désir fou,

de consacrer leurs soirées et leurs nuits à Klesia !

 

Sans consulter les instances représentatives du personnel, notre direction a pour projet de faire  travailler des salariés en dehors  de leurs heures de travail (plages fixes) même pas sur la base du volontariat !!!  De plus, c'est  rebelote le 17 et 18 novembre à Poitiers !!!

 

Dans le même temps, d’autres convocations, heu ! Invitations sont lancées, cette fois pour les cadres dirigeants à Marseillais en vol direct et pas pour deux jours, non… ces invités-là resterons jusqu’à la fin du weekend où, ils pourront profiter du grand standing et de certaines réjouissances au frais de la princesse Klesia.

 

Quel coût pour l’entreprise  Klesia ?

L'union Syndicale Solidaires est présente au village des alternatives

                L'union Syndicale Solidaires 

est présente au village des alternatives

 

 

Le 26 septembre 2015

Plus de 20.000 personnes sont présentes place de la République à Paris cet après-midi  pour  l'arrivée du tour Alternatiba  ! Formidable  mobilisation citoyenne pour le climat, une  ambiance exceptionnelle...

L’Union syndicale Solidaires, appelle adhérent-e-s et sympathisant-e-s à se joindre à ce rendezvous,

une étape importante pour la mobilisation contre le changement climatique !

 

Le 27 septembre 2015

Soyons des milliers à déambuler dans les quartiers thématiques du village des alternatives tout au long du week-end sur la place de La République et autour ! Vous trouverez le programme du jour sur le site Alternatiba.

Petite surprise de la part du DRH.

Le 31 juillet 2015

 

Après  que la direction nous ait,  si généreusement, accordé une prime de 250€ brut, le 28  juillet dans le cadre de la NAO (elle sera versée sur le salaire du mois août),  les élus CFDT et la CGT signataires de cet accord, font... le tour des popotes et rabâchent à ceux qui veulent bien les écouter ... "c'est mieux que rien".  ("Un Mieux que rien" à mettre en parallèle avec ce que nous subissons depuis la fusion, 3 ans ) !

 

Rappel: Des augmentation de salaire:  Zéro en 2013 et 2014 !!!...   2012 des peanusts !!!

 

Nous entendions, il y a peu, certains leaders syndicaux

 s'exprimer à corps et à cris: 

   "On va  se battre

pour un  minimum de 5 % "    

  Heu !!! C'est raté !!!

 

A peine avons-nous assimilé la nouvelle de cette maigre prime non pérenne,  le DRH  qui ne pouvait pas partir en vacances sans nous faire une petite surprise,  envoie une missive aux seuls salariés des Batignolles  indiquant  le changement d'adresse du siège social à Strato, en allouant une adresse différente au bâtiment  Rezo.  Il  indique  par ailleurs  dans ce message,  que les élus (es) ont été informés lors du C.E du 28 juillet 2015 ! Non, ce point n'a pas été traité !

Comment diviser les salariés...

Le changement d'adresse du siège social, implique pour le DRH,  que les salariés des Batignolles devront à partir de septembre badger sur leur site d'affectation. C'est donc bien ce sujet qui intéresse particulièrement notre direction et c'est pour cette raison que ce message est adressé uniquement aux salariés des Batignolles. Ce qui ressort de ce message, c'est que les salariés de REZO perdront  chaque jour, au vu de la longueur des bâtiments, un temps précieux le matin , le soir et le midi pour ceux qui souhaitaient déjeuner sur Strato. Idem pour les salariés de Strato qui souhaiteraient déjeuner sur Rezo le midi.  Concernant l'accès à la cafétéria de Strato là-aussi, sous conditions de débadger sur Rezo (pour les salariés de Rezo) !  Rappel:  Rezo, contrairement à Strato n'a ni espace fumeur (pas même un abris), ni cafétéria ! 

 

Voilà comment les salariés de REZO vont se faire gentiment  évincer de Strato.

Dans ce cas de figure, Ils perdront deux jours par an de trajet  par rapport à leur collègues de Strato.  

 

Deux jours de travail par an,  valeur ?  Entre  150€ et 200€ dans certains cas + ...  

L'art de reprendre à certains salariés, la prime  exceptionnelle de 250€ brut du mois d'août  ! 

Organisation de nouvelles élections

Le 2 septembre 2015

Suite au rendu du jugement du 17 août 2015 du tribunal d'instance de Montreuil, la direction Klesia a annulé la réunion des délégués(es) du personnel du 28 août 2015 sur le site de Montreuil.

N'ayant aucune nouvelle de l'employeur qui se doit d'organiser rapidement de nouvelles élections,   Solidaires a sollicité par écrit l'organisation de nouvelles élections sur le site de Montreuil. 

 Jugement " contestation des élections" 

Le mardi 18 Août 2015 

Le Tribunal de Montreuil a rendu son jugement le 17 août 2015. il a été prononcé l'annulation des élections des délégués(es) du personnel du 2 avril et 16 avril 2015 sur le site de Montreuil. 

Concernant le site des Batignolles, le rendu est prévu pour le 10 septembre 2015. 

 NAO...Augmentation des salaires !

Le 9 juillet 2015.

 

La direction propose... 

une prime exceptionnelle de 250€ brut au mois de juillet,   Pour tous NON !  

 Sont exclus du bénéfice de cette prime,

- Les stagiaires.

- Les intérimaires.

- Les salariés en Congé de Fin de Carrière – option 2.

- Les salariés reconnus en invalidité 2.

- Les Salariés n'ayant pas  une ancienneté d' un an au 30 avril 2015,

ayant une
ancienneté d’au moins un an au 30 avril 2015,

 

DISCRIMINATOIRE ! Alors que Klesia vient de se voir décerner le label diversité ... 

 

Dans le même esprit...

Les salariés à temps partiel auront la possibilité de cotiser aux régimes de retraites obligatoires et
complémentaires à taux plein, étant noté que le salarié financera la part salariale et patronale de ces
cotisations.

Les salariés à temps partiel auront la possibilité de cotiser aux régimes de retraites obligatoires et complémentaires à taux plein, étant noté que le salarié financera la part salariale et patronale de ces cotisations.  

Alors que Klesia vient de se voir décerner le label diversité ...  (Pas de cadeau pour les salariés qui ont pour la plupart de gros problèmes de santé) !

 

Concernant les médailles du travail:

- Argent (20 ans) : 800€ bruts, - Vermeil (30 ans) : 1.250€ bruts, - Or (35 ans) : 2.000€ bruts, - Grand Or (40 ans) : 2.300€ bruts

de protection sociale et reprise par le groupe Klesia.
Cette ancienneté est identique à celle retenue pour le calcul de l’indemnité de licenciement ou de départ
en retraite

Le montant de cette gratification sera proratisé en fonction de l’ancienneté acquise, au sein des groupes de protection sociale et reprise par le groupe Klesia. Cette ancienneté est identique à celle retenue pour le calcul de l’indemnité de licenciement ou de départ en retraite.

Rappel: ce sujet devait être négocié depuis la fusion du 7 juillet 2012. Plusieurs salariés, qui ont fait leur demande pendant  la période 2012/2015 et n'ont pas bénéficié de ces primes, auront-ils droit au rappel de ces primes ?  De plus, pour les salariés ayant tout de même travaillés  de 20 à 40 ans mais dans une autre branche,  aucune reconnaissance  pour eux ? 

 

La journée de solidarité

Pour l’année 2015, le vendredi 22 mai, journée dite de « Solidarité », a été travaillée au sein de l’Association de Moyens Klesia.

En contrepartie, chaque salarié, en accord avec son responsable hiérarchique, aura la possibilité de bénéficier au choix, d’un jour de repos supplémentaire le jeudi 24 décembre 2015 ou le jeudi 31 décembre 2015.

 

Rappel: les Organisations syndicales avaient saisi l'inspecteur du travail sur ce sujet, car la direction de son propre chef... avait imposé cette journée de Solidarité le 22 mai (journée pourtant conventionnelle dans notre entreprise).

 

Titres restaurant.

Les salariés bénéficiant actuellement de titres restaurants, percevront à compter du 1er août 2015
(distribution avec la paie de juillet), pour chaque jour entier travaillé, un titre restaurant d’une valeur
faciale de 8,93€.
Le financement de ces titres restaurant sera réparti de la façon suivante :
- participation du salarié de 3,57€, soit 40%
- participation de l’employeur de 5,36€ soit 60%.

Les salariés bénéficiant actuellement de titres restaurants, percevront à compter du 1er août 2015 (distribution avec la paie de juillet), pour chaque jour entier travaillé, un titre restaurant d’une valeur faciale de 8,93€.  Le financement de ces titres restaurant sera réparti de la façon suivante : - participation du salarié de 3,57€, soit 40% - participation de l’employeur de 5,36€ soit 60%.

Et aucune réduction du droit d'entrée des trois restaurants d'entreprise de la région parisienne !!! 

 

Des candidats pour la signature ?

Nous entendons déjà, les commentaires de certaines organisations syndicales  vous dire... "C'est toujours mieux que rien"  leur permettant ainsi de dégainer leurs stylos, tout en  laissant, la responsabilité d'un éventuel échec aux organisations syndicales  plus combatives  ...

Au Final, qu'avons nous obtenu  depuis la fusion de juillet 2012... une prime exceptionnel de 250€ brut sur 3 ans !

Concernant la gratification des médailles du travail, 

Pour les ex-Mornay, ces nouvelles dispositions se traduisent en une nette amélioration des primes de gratification des médailles du travail. Pour les ex-D&O par contre, c'est une dégradation.

 

Concernant la journée de solidarité, l'employeur n'ayant pas consulté le Comité d'entreprise avant de mettre en place, se voit obligé de compenser cette journée. 

  Pour Solidaires c'est loin d'être suffisant. 

 Cet accord avant d'être appliqué, doit être voté en C.E et le prochain C.E est fixé au 28 juillet 2015.

                   

       Rappel : Pour les salariés, pas d'augmentation des salaires en 2013, 2014,

                                                 pas de prime de fusion ni de déménagement.

                               Pour les  directeurs,

                                                                   depuis la fusion, ils engrangent,

                                                          primes et augmentations sans restriction,

                                                              avec l'accord de nos administrateurs,

                                                     bien trop occupés à fêter certains événements

                                                                        sur la terrasse du DG !

Accord NAO du 28 juillet 2015

Le 29 juillet 2015

 

Lors de la réunion du comité d'entreprise du 28 juillet 2015, un accord "mémorable" a été présenté et soumis  au  vote des élus(es) du comité d'entreprise. 

Rappel de ce qui a été négocié et obtenu... Prime de 250€ brut,  Amélioration de la prime médaille du travail pour les EX Mornay, augmentation de la valeur faciale du ticket restaurant pour les DR ... 

                                                                                                              Nos directeurs Heureux ! à ce prix là ! 

2 organisations syndicales ont votées pour CFDT, CGT : 6 Voix

Solidaires et FO n'ont pas pris part au vote:  6 Voix

La CFE-CGC était absente.

Dans la foulé, cet accord a été signé.

 

 

Que La CFDT soit  signataire rien d'étonnant, en tant que partenaire fidèle  de notre direction... de même pour la CGC-CFE.

Plus surprenant de la CGT Klesia qui baisse ... les bras devant notre direction ! 

 Qui va prendre soin des salariés Klesia ? 

 Le 26 Juin 2015

Deux mois et demi après les élections des délégués du personnel en région parisienne,   il n'y a toujours pas de CHSCT !!!      Cela concerne environ 2000 salariés ...

 

Le 28 avril 2015, l'employeur, a tenté de passer en force et d’organiser l'élection des CHSCT  Région Parisienne en convoquant le collège désignatif, sans tenir  compte  de nos alertes ni de la législation.

 

La législation prévoit qu' un accord doit être signé entre la direction et le Comité d'.Entreprise sur la mise en place des CHSCT,  "inexistant dans notre entreprise" !

 

Notre Organisation Syndicale Solidaires CRCP,  demande depuis le début  l'application de la législation, dans l’intérêt des salariés Klesia.

          Aujourd'hui, les projets sont bloqués en raison de l'incapacité de notre  l'employeur à respecter la législation !

 

Rappel: En l'absence de CHSCT, les délégués du personnel exercent les missions attribuées à ce comité, l'employeur doit donner les mêmes moyens aux délégués du personnel que ceux attribués aux membres du CHSCT. 

Semaine de la Qualité de vie au Travail

Du 12 au 19 juin s'est déroulée la semaine "de la qualité de vie au travail"  ANI 19 JUIN 2013

 

L'ANI signé le 19 juin 2013 sur la qualité de vie au travail  prévoyait en autre:

De fournir aux employeurs , aux salariés et à leurs représentants un cadre qui permette

d’identifier les aspects du travail sur lesquels agir pour améliorer la qualité de vie au travail

des salariés au quotidien et l’égalité professionnelle...

 

Or, comme un seul homme, notre employeur, met en place Grand angle ! Il organise des réunions avec les salariés tout en excluant les représentants du personnel ... Ce point est à l'ordre du jour du prochain CE du 30 juin 2015.

ANI 19 juin 2013
82.4 KB
ANI_19_juin_2013.pdf

15 avril 2015

Signature de 2 avenants au protocole préélectoral


Avenant N° 1 signé le 10 mars 2015 signataires:

(CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT et FO)

Avenant N° 2 signé le 7 avril 2015. signataires:

(CFDT, CFE-CGC, CFTC et CGT).

 

Voir page élections

Ordonnance du 5 mai, Sagesse  Sophia  ou  Phronésis ?

Le 20 mai 2015

 

Petites réactions des OS:  D’après la CFDT chez Klesia, en saisissant le tribunal concernant les accords de prorogation illicites Solidaires CRCP, n’aurait pas fait preuve de sagesse (Sophia ou Phronésis)

 

Sans doute, la CFDT chez Klesia, juge -t-elle que c’est faire preuve d’une grande sagesse (Phronésis) que de réclamer au tribunal aux côtés de la CGT- Klesia et de la direction  la somme de 18 000 € à notre organisation syndicale Solidaires CRCP ? Ou même, de persister dans l'application d'accords illicites en connivence avec notre direction  Klesia.                                                        

 D'après la CFDT chez Klesia... C'est  Illicite... Mais SAGE !  LOL. 

 

Puis, l' interprétation d'une minime partie de l'ordonnance du 5 mai 2015 en C.E par le secrétaire adjoint CGT (révélation d'une mauvaise foi évidente), qui nous laisse pantois ! Solidaires CRCP aurait été débouté, d'après- lui... et l'ordonnance se résumerait à cela LOL Sans faire bien sur référence au fait que la CGT et ses petits camarades ont été déboutés de toutes leurs prétentions et surtout que Solidaires CRCP est accueilli en ses demandes... 


Ces réactions méritent des éclaircissements...

Rappelons ici, le rôle des délégués (es) du personnel :

Représenter le personnel auprès de l’employeur et lui faire part de toute réclamation individuelle ou collective en matière d’application de la réglementation du travail (Code du travail, convention collective, salaires, durée du travail, hygiène et sécurité…).

 

Les élus (es) Solidaires CRCP non représentatif au sein de notre entreprise Klesia, ont donc bien rempli leurs missions et assumé leurs obligations.

Dans un premier temps, au sein de toutes les instances en alertant avant de saisir la justice,  et ce, à de nombreuses reprises. Puis dans un deuxième temps, en saisissant la justice  constatant hélas, que la direction Klesia restait sourde à leurs alertes.  

 

Quelles missions ont les élus (es) au sein des instances ?  Notre rôle, n'est-il pas de défendre

vos droits  individuels et collectifs ?  Le fondement même de nos engagements ! Cf; profession de foi Solidaires, page élections.

La sagesse de la part des signataires, n'aurait-elle pas dû 

nous éviter de saisir la justice ? Ce qui était possible au vu des nombreuses alertes faites tout au long de l'année 2014 par Solidaires CRCP   Soutenus par celles faites en séance par les élus (es) FO, et ce, avant la saisine

 

La direction, la CFDT et la CGT avaient largement le temps de réagir, afin de régulariser cette situation illicite, ceci, afin d'éviter l'avis du tribunal.  Ils ont préféré s'entendre, persister et engager sciemment leur responsabilité.

 

Si les représentants des salariés ne font pas respecter la législation dans l'entreprise, 

ce pourquoi ils ont été élusQui pourra le fera ?

 Visiblement ce ne sont ni la CFDT, ni la CGT,...

qui préfèrent les petits  arrangements avec notre direction au détriment du droit ! 

 

Extraits de l’ordonnance du 5 mai 2015:  Le Tribunal d'instance a précisé et a statué.

-Rejette la fin de non-recevoir du syndicat CGT syndicat des salariés Klesia et le syndicat CFDT protection sociale travail emploi,  à titre subsidiaire, pour défaut d’intérêt à agir.

 

- Il convient de débouter le syndicat CGT et le syndicat CFDT de leur demande malfondée, le Syndicat Solidaires CRCP étant accueilli en ses demandes.

 

- La question de la prorogation des mandats a trait, à la stabilité et la continuité des institutions représentant le personnel dans l’entreprise en réorganisation, mais également à la représentativité dans l’entreprise à terme, aussi le Syndicat demandeur (Solidaires CRCP) a intérêt à agir sur le fondement de la défense de l’intérêt collectif de la profession.

- Le premier accord de prorogation du 10 avril 2014 n’avait pas été signé du syndicat FO, et était nul et de nul effet.


- Le second accord du 4 décembre 2014 est également pour les même motifs, nul et de nul effet, ne pouvant proroger des mandats qui n’étaient plus en cours.

 

-Le caractère successif des obligations nées d’un accord collectif ne peut faire obstacle au principe selon lequel ce qui est nul est réputé ne jamais avoir existé.

 

Le Tribunal d’instance n’est pas compétent pour juger la validité des avis exprimés en CHSCT et déboute Solidaires CRCP sur ce point, pour ce motif et nous renvoi sur le tribunal compétent et uniquement sur ce point.

Assemblées  générales 

Toutes les organisations syndicales vous invitent à des assemblées générales le 12 mars 2015

- Montreuil à 11 heure

-Batignolles à 15 heures

Ordonance du 5 mai 2015

Le 9 mai 2015

Depuis la signature des accords de prorogation des mandats DP CHSCT des 10 avril  et 4 décembre 2014, Solidaires CRCP a dans un premier temps alerté la direction et les organisations syndicales signataires CFDT, CGT, CFE-CGC sur le fait que ces accords ne pouvaient pas être mis en place puisqu'ils n'étaient pas unanimes.

 Il a fallu saisir la justice pour faire reconnaître l'illégalité de ces accords. La direction n'a rien voulu entendre...PIRE...

Les organisations syndicales CFDT, CGT, CFE-CGC ont sciemment soutenu notre direction. 

 

Alors que Solidaires a saisi la justice contre notre l'employeur et uniquement notre employeur, afin de faire reconnaître ces irrégularités...

................................Énorme!

 

Les organisations syndicales CFDT et CGT demandaient  quant à elles à Solidaires CRCP 7000€ chacune de dédommagement en soutien à la demande de notre employeur Klesia qui lui demandait 3000€  soit un total de 17000€  

 

La justice déboute  la direction et les organisations syndicales CFDT / CGT  de leurs demandes et juge les accords nuls.

Passage de "B" en "C"

Le 10 mai 2015

 

Questions posées par les élues (es) Solidaires CRCP  au Comité d'entreprise du 27 avril 2015. 

 

-Bilan sur la gestion du personnel :

- refus de passage de B en C (nombre, motifs ...)

- nombre total de RTT non pris et perdus et nombre de salariés concernés ?

- nombre total d'heures écrêtées et nombre de salariés concernés ?

- nombre total de jours CET (posés, ...pris, ...payés ...) et nombre de salariés concernés ?

 

-Demande d'information sur le document d' "évaluation de la maîtrise de progression à l'intérieur de la classe emploi", complété dans le cadre de la procédure de passage de B en C ?

 

Ces questions parmi d'autres n'ont pas été traitées lors du précédent CE , elles seront donc à l'ordre du jour du CE du 20 mai 2015.

 

Nous attendons les explications de notre employeur sur ce sujet, au vu  de la gestion faite sur les promotions individuelles et le nombre impressionnant de refus de passage de "B" en  "C".

 

 Assemblée Générale 

 

Le 12 mars 2015

 

 Au cours des assemblées générales, toutes les organisations syndicales Klesia avec l’approbation des salariés présents ont décidé d’une action commune en raison de l’échec des négociations annuelles obligatoires.

 

   N A O    2015  Chez Klesia un échec !

 Augmentation collective  des salaires      = zéro 

Augmentations individuelles 

des miettes...

sauf pour nos directeurs !


Au cours des semaines à venir vous serez informés des actions qui vont être mises en place.


Complicité au grand jour

Le 28 avril 2015.

 

Les  élu (e)s Solidaires CRCP avec FO ont été dans l'obligation de provoquer une réunion  du comité d'entreprise, le 28 avril 2015 pour contrer notre employeur qui comptait mettre en place les CHSCT région parisienne sans débattre ni établir d'accord avec le comité d'entreprise comme le prévoit le code du travail.

 

Malgré le fait d'en avoir été averti,  l’employeur voulait se contenter d'un accord avec certaines Organisations syndicales CFDT, CGT, CFE-CGC et CFTC !!!

 

Contraint, dans l'urgence l'employeur a finalement  convoqué un C. E extraordinaire sans même respecter le délai de convocation légal  ...

 

Dans un premier temps, lors de cette séance plénière illégale,

la CFDT appuyée par La CGT et la CFE-GCG,  nous a accusé de mettre en danger l'accord de 1984... qui prévoit 3 sièges supplémentaires au CHSCT du siège sociale (de la tour Van Gogh 9 membres de CHSCT, au lieu de 6 dont 3 sièges réservés aux AM/Cadres). 

 

A aucun moment les élu (e)s Solidaires CRCP ont demandé la remise en cause de cet accord spécifique auquel ces organisations syndicales sont attachées.

Les élu(e)s Solidaires CRCP souhaitaient , néanmoins, discuter sur le sort des autres CHSCT de la région parisienne (Montreuil-6 sièges prévus- et Rezo -6 sièges prévus-) en demandant 2 CHSCT (12 sièges) sur Montreuil et 2 CHSCT (12 sièges) sur Rezo (ce que la Loi permet) afin d'équilibrer la situation entre les trois sites de la région parisienne: si 9 élus pour Strato (où la moitié du site est occupé par la direction), cela doit être proportionnel pour les sites de Montreuil et Rezo.

 

Pour ces organisations syndicales, la seule discussion qu'il aurait dû y avoir, était le nombre de sièges réservés aux AM/Cadres sur  Strato...  Ouah !

 

La seule chose qui  préoccupent donc la CFDT, la CGT et la CFE-CGC est d'avoir plus de sièges AM/Cadre sur Strato... mais dans l'intérêt de qui ? Notre direction générale ?...Nos administrateurs?... Nos cadres dirigeants ?...Oui bien sûr ! Bientôt sur Strato, le CHSCT sera constitué pratiquement de que de cadres...et quelques AM, pour la forme.

 

RÊVE ultime de tout  employeur.

avec ses complices, notre DG tente d'y parvenir !!!

 

Le désintérêt affiché, de ces organisations syndicales pour les sites de Montreuil et Rezo (où sont entassés les salariés en open space, notamment Rezo) est bien  le reflet de la complicité  de ces organisions syndicales (CFDT, CGT et CGC-CFE) avec notre direction , et ce, depuis un bon moment.  

 

Dans un sursaut de lucidité, malgré l'insistance de la CGT à mettre la pseudo discussion au vote , L'employeur a finalement souhaité remettre cette discussion à plus tard  en reportant, également, la convocation du collège désignatif pour la constitution des CHSCT. 

      Le poisson d'avril du secrétaire adjoint du C.E

Le 1er avril 2015

 

Nous comprenons, toutes les vérités

ne sont pas bonnes à lire…

 

Mais la première des choses n’aurait-il pas été de la part du secrétaire adjoint du C.E d’assumer son erreur ?

 

Suite aux difficultés de compréhension affichées du secrétaire adjoint du C.E sur l’ordonnance du 25 mars 2015 ! Nous afficherons l’ordonnance rendue publique et bien entendu nous tenons à la disposition des salariés  le dossier, les attestations qui ont été produites au tribunal et chacun pourra se rendre compte des faits !

 

Cherchons-le coupable... Solidaires aurait mis en cause un salarié Klesia ?

NON ! Solidaires a saisi les juges contre notre employeur.

 

Solidaires serait responsable du fait qu’un prestataire de service a été remercié ? Là, ce n'est pas très sérieux...

 

NON ! Les élus Solidaires sont victimes comme ce prestataire de services des décisions qui ont été prises.

 

NON, le coupable dans cette histoire C'est la direction qui non contente de porter atteinte à la liberté syndicale (voir l'ordonnance) remercie en plus un salarié  prestataire de services.

 

Le secrétaire adjoint du C.E  ( CGT) est satisfait

d’avoir apporté son soutien à l’employeur !

                           

                             Tout un symbole !

Un juste équilibre entre les CHSCT.

Le 25 avril 2015.

Suite aux élections du 16 avril 2015, la direction convoque sans attendre, le collège désignatif afin de constituer les CHSCT de Montreuil, Rezo et Strato.

 

Ce qu'elle propose pour la constitution des CHSCT...

 

-Sur Montreuil entre 450 et 500 salariés 6 membres CHSCT.

-Sur Rezo entre 900 et 1000 salariés 6 membres CHSCT.

-Sur Strato entre 500 et 550 salariés 9 membres CHSCT.


Certes... Strato est le siège de l'entreprise où, pratiquement quatre étages sont  réservés à la direction, le 7ème réservé aux administrateurs, le 6ème à la direction générale équipé d'une grande terrasse, le 5ème aux cadres dirigeants et le 1er équipé de salons privés (restauration) et d'un auditorium.


Mais n'y aurait-il pas,là, un certain déséquilibre entre Rezo (où les salariés sont entassés sur des plateaux en open space sur les sept étages) et Strato ?


Les organisations syndicales sont attachées à l'accord du 10 avril 1984 qui prévoit 9 membres CHSCT au siège de l'entreprise (à l'époque c'était la tour Van Gogh où près de 1300 salariés y travaillaient dans des bureaux).

 

Pour Solidaires CRCP, il s'agit de trouver un juste équilibre entre la constitution des 3 CHSCT.

 

De plus, le code du travail prévoit: article. L.4613-4, la jurisprudence le confirme, un accord entre le comité d'entreprise et la direction sur la constitution des CHSCT


Pour cette raison, Solidaires CRCP a adressé un courrier le 22 avril 2015,  à la direction lui demandant de convoquer un C.E extraordinaire sur le sujet. Nous avons enfin obtenu gain de cause, le C.E est convoqué  le 28 avril 2015 à 10h.

 

Espérons que les intérêts de tous les salariés seront pris en compte par les élus du C.E et qu'un  accord équitable sera trouvé, entre le Comité d'Entreprise et la direction.


Sur le même banc

Vendredi 3 avril 2015,

 

suite à la saisi du tribunal de Solidaires CRCP, nous étions convoqués le 3 avril à propos des accords de prorogation des mandats qui n'étaient pas unanimes, 

 

Nous avons assisté à une touchante entente cordiale entre les organisations syndicales CFDT/CGT et la direction Klesia.

 

La direction (le DRH) a précisé devant le tribunal ...qu'elle s'alliait au réquisitoire de l'avocat de la CFDT/CGT et vis versa.

 

Tout aussi choquant les OS CFDT/CGT demandent chacune 7000€ total 14000€ à Solidaires CRCP qui a osé attaquer la direction et uniquement la direction !!!

 

Ce qui revient à dire que ceux qui ont participé sciemment à ce simulacre depuis le 22 avril 2014  non seulement ils soutiennent notre employeur, mais en plus ils demandent des dédommagements  !!!  Le monde à l'envers !!! 

 

FO était présent et a soutenu notre demande,  pour ce que cela implique au niveau national en rapport avec la loi de 2008 sur la représentativité.

 

En effet, accepter que des accords de prorogations ne soient pas unanimes, mais majoritaires, (thèse soulevée par l'avocat de l'employeur) reviendrait à dire que les Organisations Syndicales majoritaires (seules ou à plusieurs) pourraient ne plus organiser d'élections professionnelles dans les entreprises et s'accorderaient à prolonger ad vitam aeternam leurs mandats.   

 

Si Solidaires CRCP n'avait rien fait, les accords auraient été encore prorogés jusqu'au mois de novembre 2015 maximum et après.... encore un accord ?

 

Les Salariés ne pourraient plus s'exprimer démocratiquement mais,

 

Quel Bonheur pour l'employeur et ses alliés !

Le 3 mars  2015


Aujourd’hui, audience en référé  au TGI  de Paris concernant les travaux effectués dans le local Syndical

Solidaires crcp 

  sans nous avoir informé.

Réponse  de la bergère au berger

Le 28 février 2015


En réponse au "JE" pseudo CGT-iste qui s'adresse à Solidaires sur le tract du 20 février 2015, qui nomme une élue et qui ne signe pas à la pointe de son stylo :

 

Le temps et l'espace semblent faire partie de tes préoccupations  "JE" ... dommage que tu n'aies pas réagi et utilisé ce temps pour alerter ta section. Ceci afin de régulariser la situation de notre entreprise. Chaque Organisation Syndicale avait les moyens d'agir et ce n'est pas faute de vous avoir alerté, toi et tes petits camarades, NON ! Vous avez préféré ironiser, cela aurait été tout à ton honneur "JE" d'y mettre un terme.

 

Car si le 8 avril 2014, date à laquelle les élus-es Solidaires ont donné leurs avis au CE, l'accord n'était pas frappé d’irrégularité, il l'a été dès le 22 avril 2014 ! A cette date, nous avons alerté la direction, l'inspecteur du travail, les organisations syndicales et nous avons fait de multiples déclarations au sein des instances. Mais tout cela,  "JE"  tu le sais déjà !

 

La direction nous avait promis des élections. Elle a convoqué à de multiples reprises les Organisations Syndicales  pour engager des négociations du protocole préélectoral depuis le 19 mai 2014 pour au final, nous annoncer qu’elle préférait un accord de prorogation des mandats pouvant aller jusqu'en novembre 2015… Cela, avec l'approbation de ton organisation syndicale la CGT. Là-encore, nous avons donné l’alerte : "ce n'était pas possible".

 

Solidaires et FO souhaitaient des élections au plus vite comme la Loi le prévoyait, étant donné que l'accord que vous avez signé n'était pas unanime et donc devenu illégal le 22 avril 2014, puis caduc le 30 avril 2014 et enfin échu le 30 novembre 2014. Mais tout cela, « JE » tu le sais déjà !

 

PIRE...  Le 4 décembre 2014

Jounée noire pour la démocratie chez Klesia 


Avec ton organisation syndicale la CGT et tes partenaires sociaux (la direction, la CFDT et la CFE-CGC), "JE", tu nous as plongés dans cette situation (cette fois, tu pourras évoquer les fonds marins). Tous ensemble vous vous êtes obstinés en réitérant le 4 décembre 2014 votre signature. Pourtant vous saviez que l'inspecteur du travail avait informé la direction que ce n'était pas possible de proroger des mandats inexistants ! Et qu'il fallait organiser des élections.

 

Vous l'avez sciemment ignoré.  

 

Lors de cette réunion du 4 décembre, nous espérions un sursaut démocratique de votre part ! Même pas ! A défaut la signature de ton organisation Syndicale CGT... Ce jour-là, aucun ange n’est passé !

 

De ce fait, nous avons été amenés à contester les accords des 10 avril et 4 décembre 2014. Mais tout cela, « JE » tu le  sais déjà !

 

Aujourd’hui, tu sors enfin des abysses ! Dommage que ce soit juste avant les élections, surtout que les sujets ne manquaient pas face à la direction  Klesia en 2014 ! 

 

 "JE", tu écris le 20 février 2015  : "c'est celui qui en parle le plus qui en mange le moins " .


C'est vrai, Solidaires

  n'en croque pas !!! 

 

Catherine Pitot

 

Juste une citation pour finir : "Ne rien trouver ridicule est le signe de l'intelligence complète" Valéry Larbaud.

Atteinte à la liberté syndicale 

Le 27 mars 2015

le fait pour l'employeur de pénétrer dans un local
syndical sans y avoir été préalablement autorisé par le syndicat,
fut-ce pour y effectuer des travaux qui se révèleraient nécessaires
pour assurer la sécurité des locaux contre l'incendie mais non
urgents, porte nécessairement atteinte à la liberté syndicale.

 

Ordonnance du 24 mars 2015

 condamnation de Klesia ! 

Le fait pour l'employeur de pénétrer dans un local syndical sans y avoir été préalablement autorisé par le syndicat,


 porte nécessairement atteinte à la liberté syndicale.

 

Il n'est pas discuté que le local du syndicat solidaires CRCP a été ouvert sans son accord, et ce, à plusieurs reprises.

 

Afin d'étayer sa défense la direction Klesia avait comme alliés  la secrétaire du CE (CFTD) et le  secrétaire adjoint (CGT) qui ont apporté chacun leur attestation dans le dossier de la direction, et ce,

contre notre organisation syndicale Solidaires !

 

Malgré ces attestations sur l'honneur,  le juge a bien relevé le fait  que nous n'avions pas été informé et condamne l'association de moyen Klesia.

 

Les élus FO témoins des faits dès le 28 mai 2014, nous ont  apporté leur témoignage.

 

Les salariés qui souhaitent consulter ce dossier peuvent nous contacter.

Œuvres Sociales 

 Rencontre avec l’ensemble 

des Organisations Syndicales.

Toutes les organisations syndicales se sont réunies à deux reprises en réunion préparatoire du C.E  afin de discuter du budget des œuvres sociales 2015, réunion sollicitées par FO et Solidaires dès le mois de décembre 2014.

 

Lors de la première réunion, la secrétaire CFDT et le secrétaire adjoint CGT nous informent de leur intention de reconduire le budget 2014. Ils en conviennent le budget voté en 2014 par FO, Solidaires et la CFE-CGC convient au plus grand nombre de salarié.

 

Ce budget 2014 devient donc avec certaines modifications la proposition 2015 de la CFDT, de la CGT !     La CFE-CGC suit...

 

Après avoir proposé lors de la première réunion de revoir à la baisse le montant des chèques cadeaux Noël et rentrée scolaire des classes 7,8 et plus,  parce qu'ils estimaient cela indécent, nous apprenons lors de la deuxième réunion qu’ils renonçaient à cette proposition.

Dommage, Solidaires était pour cette proposition.


Abandon de la reconstitution du salaire à 100% pour les temps partiel, calcul sur le salaire réel.

Solidaires est pour cette proposition.


Par contre, les membres du bureau CFDT, CGT sont attachés à leurs anciennes pratiques et souhaiteraient réintégrer le coefficient familial sur certaines activités.

 

Solidaires ne soutient pas cette proposition. Nous sommes pour l’intégration d’une grille pour certaines activités sur la base des salaires (BS) et non sur le coefficient familial (impôt) qui ne reflète pas toujours la réalité ;

 

Rappel, avec la méthode (grille Mornay) du coefficient familial (impôt), certains cadres pouvaient se faire rembourser jusqu'à 1000 € sur les colonies de vacances pour leurs enfants, alors que des salariés catégorie employé et A.M ne pouvaient même pas envoyer leurs enfants en colonie.

 

Afin d’obtenir une majorité, les membres du bureau du C.E CFDT et CGT  proposent sur un plateau d’argent, un poste au bureau du C.E à un élu CFE-CGC de Lyon ! Tout en renonçant à leur propre proposition de baisser le montant des chèques cadeaux Noël et rentrée scolaire des classes 7, 8 et plus. 

 

La secrétaire du C.E  nous annonce que

la dernière  réunion  préparatoire

concernant le budget

qui était  prévue  le 12 mars 2015

est reportée au 17 mars 2015.

               Suite de la procédure   concernant la contestation des accords

 

Le 23 Février 2014

Le référé du 20 février 2015, qui concerne  la contestation des accords du 10 avril et 4 décembre "prorogation des mandats" Région Parisienne.

Un renvoi a été demandé, prochaine date fixée le 3 avril 2015, juste le lendemain des élections de la région Parisienne...

Madame la Juge a souhaité convoquer tous les élus DP Titulaires et Suppléants ainsi que tous les membres du CHSCT et les DS de la région Parisienne, étant donné, qu'il s'agit de leurs mandats.

Rien ne les arrête.

Le 30 janvier 2015


Première réunion de l'année 2015 du CHSCT  R.P.

Cette réunion a été ouverte en l'absence du secrétaire et de la Sténotypiste, aucune personne n'a souhaité prendre le rôle de secrétaire de séance.

Lorsque les élus-es FO ont été sollicité, ils ont rappelés au président qu'ils n'étaient pas signataires des accords du 10 avril et du 4 décembre 2014 (Prorogation des mandats DP, CHSCT, DS)

Lorsque Solidaires a été sollicité, nous avons rappelé que nous contestions ces accords. 

Concernant les élus-es CFDT et CGT pourtant partenaires signataires des accords, là-aussi personne n'a souhaité prendre le rôle de secrétaire de séance !

 

Rien n' arrête la direction, la réunion s'est poursuivie avec la visite du Site de Montreuil. 


Rappel: Les membres de ce CHSCT (Région Parisienne) n'ont pas été élus-es et l'inspecteur du travail l'a bien précisé. "impossible de proroger des mandats inexistants". 

Procédure

Les élus-es Solidaires CRCP contestent les accords du 10 avril et 4 décembre 2014 " accords de prorogation des mandats"  cela concerne les mandats CHSCT, DP et DS et les avis donnés par les membres du CHSCT Région Parisienne et mis en place par la direction, sans passer par les urnes !

Politique salariale de l'entreprise

Le 25 Février 2015

Politique salariale de l'entreprise et les effets indigestes de l'avenant N°9 !  

Tout en sachant que celui-ci ne s'applique pas  à nos directeurs ... Pour eux tout va bien... Aussi bien en ce qui concerne leurs primes 2015 que leurs augmentations 2015 !   à commencer par le directeur général !

Nos administrateurs ont une façon de partager le gâteau étonnante ! Ceci en référence aux propos tenus à Mogador par un administrateur CGT qui disait en réponse à une question sur la politique salariale de l'entreprise : "qu'il n'y avait peut être plus de gâteau à se partager" ... ce qui explique qu'il nous reste les miettes... et encore pas pour tout le monde.

 

Bilan concernant les passages

de B en C,  ou comment

expliquer qu'il y ait eu si peu

de promotions en 6 ans ?

Ceci, depuis la signature

 par La CFDT,  la CFE-CGC

et la CFTC de l'avenant N°9.

           Tous nuls ? 

      Ou le moyen idéal 

   pour mieux nous exploiter !

La meilleur défense   c'est l'attaque !!!

12 Février 2015

C.E du 10 avril 2015, en début de séance, le secrétaire adjoint CGT a menacé une organisation syndicale qui gère un site, de l'attaquer en diffamation...Sous entendu Solidaires, étant donné que nous sommes les seuls à avoir créé un site, (il n'a pas osé nous nommer)...

 

Nous invitons chaque salarié à lire les PV des instances pour vérifier, ce que nous avons écrit et dit.

 

Puis ce même secrétaire adjoint CGT, a menacé d'attaquer   aussi  en diffamation un délégué FO  ! Lorsque celui-ci, a osé-lui,  évoqué la disparition d'un certain montant dans les comptes du C.E  ! vérifiez les PV.

 

Ces menaces, sont le reflet du malaise de ce bureau du CE, qui évite les discussions concernant les comptes.

Leur défense, c'est l'attaque... En brandissant la menace d'attaquer en diffamation !!!  ils espèrent  ainsi nous faire taire ... vérifiez les PV.

 

De plus, les élections approchent . ceci explique cela...

Elections DP Région Parisienne 

Le 26 janvier 2015


La semaine dernière la direction a convoqué les Organisations Syndicales pour une dernière réunion de négociation du protocole préélectoral. dans la foulée, elle a convoqué une réunion de CE extraordinaire pour passer à la consultation un accord réduisant à deux ans les mandats des DP. 

D'après le calendrier le protocole préélectoral va être prochainement affiché sur les panneaux direction.

Les élus Solidaires, n'ont pas votés pour la réduction des mandats étant donné que le but était de faire coïncider les élections DP et CE en 2016. Or, c'est impossible sauf à modifier la date des élections du CE prévue en novembre 2016.

 

Les élections devraient se dérouler le 2 avril (1er tour)  ENFIN !!! Reste le problèmes des accords illégaux Signés par la direction et les Organisations Syndicales CFDT, CGT et CFE-CGC.

Mobilisation  le 26 janvier

Tous et toutes mobilisé-es contre la loi Macron le 26 janvier pour nos droits et nos conditions de travail. Alors que nous sommes encore sous le choc des attentats de ces derniers jours, nous devons néanmoins continuer la lutte contre les attaques sociales du gouvernement et celles incessantes du patronat. Les prochaines sont contenues dans la loi Macron. Elle sera présentée à l'Assemblée le 26 janvier prochain.

 

Une attaque contre nos conditions de travail

Le travail du dimanche n'est pas et ne sera jamais un « plus » pour les salarié-e-s qui le « choisissent ». Ce choix est fait en général pour le supplément de salaire que cela peut apporter, et encore il s'agit souvent d'un bien maigre supplément. En réalité, les salarié-es font ce choix parce que leur salaire est insuffisant et n'augmente pas, contrairement au coût de la vie. Le travail le dimanche est, de plus, un facteur d'isolement pour les travailleurs et les travailleuses, isolement d'avec leur famille, leurs ami-es, ceux et celles avec qui ils pourraient passer du temps de loisir.

Les étudiant-es acceptent parfois le travail du dimanche parce qu’ils sont en recherche de financement de leurs études. C’est une injustice de s’appuyer sur cette acceptation pour généraliser le travail du dimanche pour toutes les catégories de salarié-es dans le commerce. Il en est de même pour le travail de nuit maquillé de manière outrancière en travail de soirée. Jusqu'ici relativement encadrées par le droit du travail, ces modalités vont être généralisées et dérégulées par la loi Macron. Celle-ci prétend garantir la possibilité du choix pour les salarié-e-s mais nous savons qu'il est facile d'exercer des pressions. L'acceptation préalable tacite deviendrait un critère d'embauche, la menace de licenciement en cas de refus, et la cohorte de chômeurs et de chômeuses qui attendent de trouver un emploi finira de convaincre le ou la salarié-e récalcitrant-e... A terme, cela signifie que ces pratiques se généraliseront et... ne constitueront plus des exceptions, ce qui remettra en cause les compensations salariales. L'extension des horaires de nuit ne pourra qu'évoluer dans ce sens aussi, alors que de très nombreuses études démontrent les conséquences terribles du travail de nuit en matière de santé des travailleuses et travailleurs. Les premières à être touchées sont les femmes, nombreuses dans le secteur des commerces et services.

 

Une attaque contre nos droits

La réforme du tribunal des Prud'hommes que prévoit également cette loi comporte une grave menace pour tous les salarié-es. Elle permettra en effet, pour soi-disant « accélérer les procédures », de renvoyer les conflits vers des juges professionnels qui ne sont pas des représentants des salarié-es, qui connaissent mal leurs conditions de travail. Elle assujettira les conflits du travail à une justice qui fonctionne la majeure partie du temps comme une justice de classe. La loi prévoit aussi des « conventions » possibles entre le salarié et l'employeur qui permettront de court-circuiter le droit du travail. L'indépendance de l'inspection du travail est dans le collimateur avec la dépénalisation des infractions patronales. Il est prévu de supprimer le délit d’entrave (qui oblige les patrons à respecter les procédures de consultation des syndicats en matière de restructuration des entreprises). Plans sociaux et licenciements seront ainsi facilités pour le patronat. De plus, de nouvelles dispositions vont lui permettre de choisir plus facilement quel-les salarié-es licencier pour motif économique, de limiter les reclassements possibles et de restreindre les moyens qu’il doit mettre en œuvre dans les "plans de sauvegarde de l’emploi" (appellation légale des plans sociaux). A cela s'ajoute, dans le cadre des négociations sur le dialogue social, la menace de suppression des Comités d'entreprise (CE) et Comités d'Hygiène, sécurité et conditions de travail (CHSCT), autres instances représentatives du personnel. Ces instances constituent aujourd'hui des contre-pouvoirs limités et imparfaits, mais au lieu de renforcer leurs moyens de blocage en introduisant par exemple un droit de véto sur les licenciements, le gouvernement envisage d'amoindrir leur pouvoir, comme l'a demandé le patronat dans les négociations qui ont eu lieu.

 

Cette loi ne créera pas d'emploi parce que la compétitivité n'en crée pas

Elle en détruira au contraire, en nous contraignant à travailler toujours plus. Cette loi n'améliorera pas les conditions de travail et de vie des salarié-es, bien au contraire ! Elle va à la fois détruire la santé des travailleuses et travailleurs et les outils dont ils disposaient pour la défendre. Elle est un véritable cadeau aux capitalistes, qui vont encore nous coûter très cher, sur le plan humain, social et salarial. Pour Solidaires, la solution est l'augmentation générale des salaires, à commencer par le salaire minimal. La solution est aussi la réduction du temps de travail pour rendre effectif le droit à l'emploi. Les salarié-es du secteur du commerce et des services se sont mobilisé-es déjà à plusieurs reprises pour dénoncer ce projet de loi inique.


L'appel à la mobilisation du 26 janvier concerne toutes et tous les salarié-es ! Défendons nos droits, défendons nos conditions de travail, Tous et toutes dans la rue le 26 janvier contre la loi Macron et pour une société plus solidaires et plus juste !

Le syndicalisme

doit prendre ses responsabilités 2015 sera ce que nous en ferons...


Enfin des élections chez Klesia

 

Le 15 janvier 2015

 

Alors que, l'accord de prorogation des mandats (illégal)  a été mis à disposition des salariés  sur OSMOSE et que les instantes DP et CHSCT continuent à fonctionner selon le bon vouloir de la direction et de ses Partenaires sociaux signataires(CFDT, CGT et CFE-CGC), la direction convoque  les représentants des Organisations Syndicales  à de nouvelles négociations du protocole préélectoral... Une fois de plus, nous direz-vous ! (cf; page élections)

 

La direction, va-t-elle cette fois-ci, réellement organiser des élections

ou seulement gagner du temps ? 

 

La direction  répond favorablement aux souhaits de ses partenaires sociaux en proposant,  3 établissements distincts (Rezo, Strato et Montreuil) dans l'accord du protocole préélectoral.

 

Pour les élues-es  Solidaires   nous pensons qu'à l'heure actuelle 2 établissements distincts (Batignolles et Montreuil). aurait été préférable. Car, ce que nous redoutons  sur le site des Batignolles c'est la différence de traitement entre les salariés REZO et STRATO.  Cette situation existe déjà ,  pas de cafétéria sur le bâtiment REZO, pas d'espace fumeur non plus et malgré nos multiples demandes la direction n'a pas l'intention d'y remédier. Sans compter le projet  sous-jacent  de séparer la Prévoyance de la Retraite.

 

..........................................................................................................................................

11 Janvier 2015

Le 8 Janvier 2015


Communiqué des organisations syndicales
CGT, CFDT, CFTC, CFE-CGC, FSU, UNSA et Solidaires

Le monde du travail, ensemble, pour les libertés et la démocratie
Les organisations syndicales françaises s’unissent et se joignent au mouvement citoyen et
républicain pour exprimer leur émotion et leur indignation après l’attentat terroriste perpétré
contre le journal Charlie Hebdo et face à tous les actes de violences et d’intolérance.
........................................................
La Démocratie, la République, la Paix, les Libertés de pensée et d’expression sont des biens
communs que nous sommes décidés à défendre face à tous les totalitarismes, aux discours
haineux et aux tentatives de division et de stigmatisation.
...............................
Dans cet esprit et dans l’unité, les organisations syndicales CGT, CFDT, CFTC, CFE-CGC,
FSU, UNSA et Solidaires appellent le monde du travail ainsi que tous les citoyennes et
citoyens à se joindre à toutes les initiatives et manifestations
organisées ce weekend partout en France dont la marche silencieuse
à Paris ce dimanche 11 janvier à 15H00, Place de la République.
....................................
....................................

Pour ne plus perdre sa vie à la gagner !

Signez la pétition en ligne

 

pourneplusperdresaviealagagner.wesign.it/fr

Le 7 janvier 2015

 

Communiqué de l'union Syndicale Solidaires:

 

L'Union syndicales Solidaires participera au rassemblement ce jour à 17h à République avec les autres organisations syndicales. Elle entend protester ainsi contre l'attentat qui a coûté la vie à 12 personnes dans les locaux de Charlie Hebdo et causé de nombreux blessés et rendre hommage aux victimes. Elle tient à se solidariser des salariés, journalistes atteints sur leur lieu de travail, de leur famille et condamne fermement cette horreur.

 

Elle rappelle son attachement à la liberté d'expression, droit humain fondamental.

 

Elle s'opposera aujourd'hui comme hier à toute stigmatisation qui pourrait résulter d'une volonté politique d'assimiler des personnes au nom de leur culture ou de leur religion à cet acte atroce.

Election des délégués (es) du personnel à Montreuil

 Le 4 Novembre 2015

 

Suite aux négociations du protocole préélectoral des délégués (es) du personnel du site de Montreuil qui ont été interrompues brutalement sur un litige à-propos des effectifs du site présentés par l'employeur.

 

Celui-ci,  a déclaré vouloir  saisir la Direccte,  ce qui a été fait... A notre grande surprise,  sur la répartition des sièges (employé/AM-Cadre) ce qui n'était pas l'objet du litige. La Directe répond que le point de désaccord sur les effectifs n'est pas de son ressort.

 

Notre employeur, fait appel de cette décision et saisi le ministre du travail.

 

Dans le même temps, toutes les Organisations Syndicales, ont sollicité auprès de la direction Klesia l'ouverture des négociations du protocole préélectoral des délégués (es) du personnel du site de Montreuil.

 

Une Nouvelle date est fixée au 20 Novembre 2015 à Montreuil,   à Suivre...